SWEET VIRGINIA

SWEET VIRGINIA

Prenant comme point de départ un massacre commis dans un bar (scène d’intro percutante et inquiétante qui donne le ton), "Sweet Virginia" est un thriller dramatique s’articulant autour d’une poignée de personnages (dont le tueur à gages responsable de la tuerie précitée) dans un petit bled du Canada (et oui le film ne se déroule pas en Virginie, région qui représente ici la gloire passée des personnages, d’où le titre à connotation nostalgique).


Sur un rythme indolent traversé d’éclairs de violence (jusqu’à sa confrontation finale attendue), l’intrigue se révèle peu à peu, animée par des rednecks paumés dans une atmosphère grisâtre, orageuse et menaçante, soulignée par la musique grave et grondante des frères Blair (auxquels on doit aussi la musique de "Blue Ruin" et "Green Room"). On pense à du Jeff Nichols, à du Jeremy Saulnier, à des thrillers en pleine Amérique profonde comme "Winter’s Bone", mais "Sweet Virginia" parvient à se forger sa propre identité.



On peut regretter que les relations entre les personnages ne soient pas toujours très claires (l’amitié entre le gérant de l’hôtel et le tueur à gages est trop peu développée), mais les personnages en eux-mêmes sont particulièrement bien écrits et surtout interprétés avec conviction par Jon Bernthal dans un rôle plus sensible que les brutes qu’il campe habituellement (et c’est assez rare de le voir en tête d’affiche), Imogen Poots dans un rôle peu reluisant et en retrait (dommage, vu le talent de l’actrice), Rosemarie DeWitt toujours touchante, Jonathan Tucker dans un petit rôle mémorable (et ce mec ne vieillit pas), et surtout Christopher Abbot ("Martha Marcy May Marlene", "James White", "A Most Violent Year", "It comes at night" e la série Girls) particulièrement flippant en tueur à gages froid et maniaque dont chaque scène retient l'attention (et la tension).


Réalisé avec soin par un certain Jamie M. Dagg (déjà réalisateur d’un similaire "River"), "Sweet Virginia" est un film noir intéressant qui marque par son ambiance brumeuse et ses protagonistes à la dérive.


JONATHAN CHARPIGNY JM VIDEO





Publié le 25 mars 2018 Facebook Twitter

Commentaires

Aucun commentaire enregistré


Ajouter un commentaire
Votre nom :
Votre email :
Votre message :
Rechercher sur le site
Inscription Newsletter
 

TOP 5 LOCATION DVD


NOUVEAUTES DVD

Vous devez mettre à jour votre lecteur Flash. Ce site nécessite Adobe Flash Player, version 8 ou supérieure.
Veuillez cliquez ici


Location par voie postale

entrée des artistes

comité d'entreprise      
Adresse du video club : 121 avenue Parmentier - 75011 PARIS - Metro Goncourt ou Parmentier - Téléphone : 01.43.57.21.49
plebicite
Forum - Recrutement - Contact - A propos de Jmvideo - Pointer vers Jmvideo - Votre opinion nous intéresse
Plan d'accès à votre vidéo club - Syndication RSS
Copyright © 2002 - 2018 Jmvideo Tous droits réservés